Les crues de la Dordogne étaient terribles en ces années là comme le constate " Le Journal de Bergerac" qui nous relate celle-ci.
Pensez que le niveau des eaux dépassait 10 mètres, des gabarres se sont fracassée contre les piles du Pont, sans parler des citrouilles qui allaient laisser leur nom à cette crue.

web1vcitrouille780
citr_133_1web2ci2948