Wreu_st_mar

Elle est limitée de la Place Gambetta au passage à niveau de la rue de la Bargironnette. A l'angle formé par la rue de la Bargironnette, on franchissait autrefois les limites de l'octroi avec le bureau numéro 5. On a réuni sous son seul nom les anciennes rues Saint-Martin, de l' Abattoir et une partie de la rue de la Bargironnette.
Saint-Martin est le patron des hôteliers, des cavaliers et des tailleurs : on le fête le 11 Novembre. En Dordogne, il est titulaire d'un grand nombre de chapelles, églises ou oratoires et patron de plusieurs territoires communaux. Saint-Martin serait né en Hongrie vers l'an 310 et serait décédé à Candes, en Touraine, vers l'an 396. Il a été Evêque de Tours. Il est célèbre pour sa charité sereine et le partage de son manteau avec un pauvre.
WST_MARTIN_13

( St Martin partageant son manteau avec un pauvre : façade du duomo de Lucca, Toscane, Italie)

Une ancienne église de ce nom, délabrée, existait à Bergerac, non loin de l'emplacement de l'ancien abattoir : elle a été incluse dans la donation de 1080 pour la formation du prieuré. Elle possédait un reliquaire brillant de pierreries " long d'un pied au plus, haut de demy pied et quatre doigts". Il venait des foules considérables pour le vénérer. C'est ce qui explique, pour les anciens remparts de Bergerac le nom de la porte de Pélégri ( ou des Pélerins) et le grand mouvement commercial de la foire de la Saint-Martin qui se manifeste pendant l'octave de la fête du Saint. En 1561, l' église Saint-Martin fut démolie pour bâtir un temple sur ses ruines et prêcher la religion réformée. Rétablie plus tard, elle fut réunie en 1672 à la communauté de la Mission et Séminaire de Perigueux. En souvenir de tout ce passé, dans l'abside côté évangile, de l' Eglise Notre-Dame de Bergerac, une chapelle a été consacrée à Saint- Martin.
( source Monographie des rues de Bergerac de R.COQ)