Le nom de Sainte-Catherine d'Alexandrie, patronne des jeunes filles et par extension des modistes et des couturières est fêtée le 25 novembre. Mais ce nom marque aussi dans de nombreuses villes de France le nom d'une rue très animée.
Notre rue Sainte-Catherine a été baptisée de ce nom il y a seulement 150 ans. Elle s'appelait précédemment, rue du Mercadil, un quartier de la ville très prospère depuis le Moyen-Age, dans lequel on avait construit un prieuré en 1491 à l'initiative de Guillaume d' Aïtz, prieur de Saint Martin.
Au cours des siècles ,la rue Sainte-Catherine a toujours conservé sa vocation de rue commerçante dans laquelle les marchés des Deux Conils, de Jules Ferry, de l' Eglise, succédant aux marchés d'antan ont conservé une grande notoriété.
Ci-dessous, deux vues de la rue qui vous la restituent début XXème siècle.
Wrue
rue_ste_catheriW

Mais le jour de la Sainte-Catherine on célèbre aussi " les Catherinettes" ( c'est une jeune femme qui, ayant atteint 25 ans n'est toujourspas mariée) une tradition qui remonte au Moyen-Age et persiste encore dans quelques villes et villages et à Paris.
Mais aujourd'hui la recherche d'un mari n'est plus vraiment d'actualité. En effet, les femmes se marient de plus en plus tard, et ne pas être " casée" à 25 ans est loin d'être inhabituel.
Le 25 novembre les catherinettes arborent un chapeau de couleur verte et jaune car on dit qu'elles " coiffent Ste Catherine" !

Nous avons retrouvé les cartes d'antan qui relataient cet état de célibat .....
Wstecah2_17
Web_stecat_7