Wplaque_rues__Converti_Le 28 mars 1857, cette nouvelle dénnomination a été donnée à une partie de l'ancienne rue de Clairat conduisant de la rue Neuve-d'Argenson au port, après avoir traversé la rue de l' Ancien-Pont. On y voit d'élégantes constructions signalées aux numéros 3 et 4 de cette dernière rue ; au numéro 19 il convient d'admirer un balcon en charpente avec balustre qui enjambe un angle droit.Au numéro 28 la petite chapelle du Sacré-Coeur de Jésus de l'Eglise catholique française ( rite gallican orthodoxe.)

Le château de Bergerac s'élevait non loin de là,sur une éminence aux bords de la Dordogne à l'emplacement actuel du port qui n'était pas encore creusé. Le corps de logis était flanqué de deux tours cylindriques ; sur le devant, il y avait un jardin dont l'entrée était la porte du Mât. C'était la résidence des gouverneurs de la ville, mais il servait aussi de prison.Il s'écroula lors d'une crue le 15 mars 1615. Les Consuls adressèrent une requête au roi Louis XIII pour les aider à en relever les ruines : " ( la rivière) a encore emporté les murailles de vostre chasteau, ensemble celles de la vllle, comme aussi esbranlé trois arcades (..) du pont." (S.R.COQ, Monographie des rues de Bergerac)

Wchat1Wchat4